L’éco PTZ est un prêt à taux zéro, c’est-à-dire sans intérêts, accordé par la banque, en faveur des particuliers, propriétaires de maisons anciennes. Le montant accordé dépend des investissements à réaliser, mais est au maximum de 30 000 euros.

Quelle est la portée de l’eco-PTZ ?

L’eco-PTZ est octroyé par la banque en vue de promouvoir des travaux de rénovation des maisons anciennes dont la technique d’isolation n’a pas été envisagée lors de la construction avant le 1er Janvier 1990, ce qui entraîne une forte utilisation d’appareils et machines tels que l’équipement de chauffage, le chauffe-eau. Ceci a une double conséquence. D’une part, une haute consommation d’énergie d’où élévation de la facture d’énergie, et d’autre part, un dégagement de gaz à effet de serre entraînant la pollution et à long terme une destruction de l’atmosphère voire la dégradation de la couche d’ozone.

Ces différents constats ont poussé les gens, en particulier les propriétaires de maisons anciennes servant de résidence principale, à investir en vue d’améliorer la capacité énergétique globale de leur logement en réduisant au maximum ces équipements bouffeurs d’énergie. Pour des fins économique et écologique, l’isolation thermique est donc une solution toute trouvée.

Conditions d’obtenir de l’eco-PTZ

Pour bénéficier de l’eco-PTZ, les demandeurs doivent entreprendre soit des travaux d’isolation thermique, soit un remplacement des équipements de leur maison ou de leur logement, ou les deux en même temps. Les travaux d’isolation thermique concernent les toits, ou les murs donnant sur l’extérieur. La combinaison au moins de deux de ces travaux est requise pour l’obtention du prêt.

Quant aux travaux de remplacement d’équipement de chauffage ou d’équipements d’eau chaude sanitaire, l’utilisation d’une source d’énergie renouvelable est conseillée. En ce qui concerne le système d’assainissement, la recherche d’un moyen ne consommant pas d’énergie passe par une rénovation complète du logement associant à la fois les projets d’isolation thermique et de remplacement d’équipements. Le montant octroyé dépend donc du nombre de travaux envisagés.

Eco-PTZ et crédit d’impôt développement durable

Les ménages peuvent bénéficier en même temps de l’éco-PTZ en faisant des travaux de rénovation thermique par l’isolation et du crédit d’impôt « développement durable » en acquérant des mobiliers ou équipements pour optimiser les performances énergétiques et environnementales de leur logement. Ce cumul est valable pour 2 ans et est destiné aux ménages à ressources inférieures ou égales à 45 000 euros.

Devoir du bénéficiaire de l’éco-PTZ

Deux ans après l’obtention du prêt éco-PTZ, le bénéficiaire doit présenter les justificatifs de l’exécution des travaux effectifs entrepris, comme le descriptif et le devis détaillé. L’emprunteur ne peut obtenir qu’une seule fois l’éco-PTZ pour sa résidence principale, et un maximum de 3 fois pour les logements lui appartenant et mis en location.